Les fondamentaux et l'anatomie du web

Prenez bien soin de maitriser les notions , concepts et méthodes abordés dans cette partie du cours.

2. Historique et évolution du web : du web initial au web 2.0

Le Web a été créé à la fin de l’année 1989 par Tim Berners-LEE, alors informaticien du CERN. Le but était de créer une toile où chacun pourrait naviguer de contenu à contenu. Le principe est de pouvoir relier les postes informatiques des scientifiques, via les réseaux informatiques, en un système d’information puissant, mais surtout simple à faire fonctionner.

En 1990, pour faire fonctionner le système, Tim Berners-Lee met au point le protocole HTTP (Hyper Text Tranfer Protocol), ainsi que le langage HTML (HyperText Markup Language). Ce protocole est d’abord testé au CERN, sur l’ordinateur NeXT.

Celui-ci est toujours au Microcosm du CERN, avec une étiquette manuscrite indiquant en rouge : « this machine is a server : do not power down !! ».

Pour garantir un web ouvert et accessible à tous  Tim Berners-Lee fonde, en 1994, le W3C (World Wide Web Consortium) organisme à but non lucratif qui a pour mission aussi de promouvoir la compatibilité des technologies du World Wide Web.

Le terme "web 2.0" a été proposé dans le cadre d’une conférence tenue en août 2004 qui a rendu compte de la transformation tendancielle du web en "plate forme de données partagées via le développement d’applications qui viennent architecturer les réseaux sociaux issus de la contribution essentielle des usagers à la création des contenus et des formats de publication" (blogs, wikis…). La définition a été ensuite popularisée par Tim O’Reilly, président-fondateur de la maison d’édition américaine informatique O'Reilly, dans un article publié le 30 septembre 2005 qui en a posé les principes. Pour lui, la clef du succès dans cette nouvelle étape de l’évolution du web réside dans l’intelligence collective. « Le web 2.0 repose sur un ensemble de modèles de conception : des systèmes architecturaux plus intelligents qui permettent aux gens de les utiliser, des modèles d’affaires légers qui rendent possible la syndication et la coopération des données et des services. Le web 2.0 c’est le moment où les gens réalisent que ce n’est pas le logiciel qui fait le web, mais les services.”